Du sport pendant les vacances #5

Tête de linotte que je suis, je suis partie en vacances (bon, OK, je suis au chômage, mais on m’a payé deux semaines de congés à la fin de mon contrat, donc on peut compter que j’ai droit à deux semaines de vacances non ?) avec quelques affaires de running (mais bien trop peu de fringues de sport) et sans mon tapis de training. Le renforcement musculaire que j’avais repris de manière régulière, c’était donc raté pour les vacances, déjà (en tout cas tout ce qui se fait sur tapis).

Et puis en vacances, en fait, on fait jamais ce qu’on espère. On se lève trop tard le matin pour aller courir, il fait trop chaud le soir pour se rattraper, et puis on a mangé une glace trop tard dans l’après-midi pour pouvoir décemment courir après ça. Bon, la première semaine, on est restés à Vannes, donc on a réussi à faire quelques sorties running, mais la deuxième semaine, on est partis à la découverte du Sud Ouest, et là c’est vraiment devenu compliqué, entre la visite du coin, la plage, les changements de logement, les amis à voir et puis les glaces de fin d’après-midi.

Alors, quand on aime faire du sport mais que notre rythme ne nous permet pas de faire nos activités habituelles, que fait-on ? Personnellement, j’ai développé mes petites habitudes sportives de vacances, qui me permettent de continuer à me bouger tous les jours sans pour autant le vivre comme une contrainte organisationnelle. Je t’explique ça tout de suite.

Je tiens à préciser que l’idée est simplement de garder un mode de vie actif pendant les vacances, déjà parce que j’aime faire du sport et que pour moi des bonnes vacances sont forcément un minimum sportives, de plus parce que je tiens à rester en forme et qu’à mon sens ça passe par une activité sportive régulière, je ne cherche pas là à avoir le fameux bikini body dont on nous rabat les oreilles à longueur de temps (déjà, il aurait fallu s’y prendre bien plus tôt). J’en parlerais surement dans un article plus détaillé mais je suis assez blasée par l’idée que si une femme fait du sport, c’est forcément pour maigrir et avoir un corps de rêve. Nope, une femme fait juste du sport parce qu’elle aime ça.

On marche

C’est un peu le passage obligé en vacances lorsqu’on découvre un nouvel endroit, si on veut visiter, et bien on marche ! C’est un peu mon habitude numéro 1 quand je découvre une ville, que ce soit l’été ou l’hiver. En février dernier, lorsque l’on est partis en Suède, on avait pris une carte de bus illimitée…pour finalement marcher près de 20 km par jour. J’ai retenu la leçon, maintenant, les visites, je sais que je les préfère à pied. D’autant plus que la semaine dernière, que ce soit à Cap-Breton ou à Biarritz, la circulation était infernale. Nous avons donc abandonné la voiture sans regret pour nous déplacer, certes moins vite, mais surtout sans mettre à l’épreuve nos nerfs.

Et marcher toute la journée, mine de rien, ça fait du bien ! On se sent actif, on prend l’air et le soleil, et lorsqu’on n’a pas le temps de faire autre chose, on sait qu’on n’a pas passé la journée inactif !

On prend le vélo

balade en bicyclette à Capbreton

L’autre solution par excellence quand on n’a pas de voiture ou que l’on ne souhaite pas l’utiliser.

Il fut un temps (très long) dans mon existence, où j’étais fâchée avec le vélo. Je n’aimais pas ça, je ne voyais pas l’intérêt, et puis rien n’est fait pour les vélos, c’est toujours trop désagréable de rouler sur la route au milieu des chauffards.

Et puis en 2014, à Amsterdam, j’ai loué une bicyclette. La révélation. La bicyclette ça te permet d’éviter toute les galères de circulation, ça te permet d’aller bien plus loin qu’à pied sans se fatiguer, ça permet d’éviter les transports en commun (j’aime pas beaucoup ça, les transports en commun), bref, la bicyclette, c’est magique.

Alors lorsque l’on est arrivé à Cap-Breton et que l’on a vu la circulation infernale, on a abandonné la voiture pour poursuivre à pied, mais quand on a vu la plage bondée et que j’ai dit « dis il faudrait aller sur celle là-bas tout au bout, y’a personne là-bas », l’amoureux a décrété qu’on ferait mieux de louer des vélos.

C’était la meilleure idée de la semaine. On a pu profiter des plages inaccessibles à pied, aller nous balader tranquillement partout en peu de temps et sans galérer dans la circulation, en bref, on a pu profiter de nos vacances au maximum, et tout ça, grâce à deux bicyclettes.

Et puis ça fait du bien, de mettre un peu de sport dans nos déplacements.

On nage

photographie sous marine nage en océan

Je sais, l’eau de mer, c’est froid, c’est salé, c’est plein d’algues, et en plus il y a toujours du courant.

Oui mais 20 minutes de nage tous les jours pendant notre passage à la plage, c’est bon pour la peau, c’est bon pour la circulation, et ça fait bosser absolument tous les muscles du corps en une seule séance. La nage en mer, c’est mon activité préférée de toutes les vacances, et même hors vacances quand c’est possible.

Si tu as du mal à entrer dans l’eau froide, saches que 1/ une fois qu’on est dedans, elle est vraiment pas si froide 2/ c’est une question d’habitude, moi j’y vais quasiment tous les soirs à Saint Malo, et je rentre dedans easy maintenant (et pourtant, Saint-Malo c’est hardcore niveau température de l’eau, même pour les Bretons).

On prend des cours de surf/SUP/kite/planche à voile/whatever

planche de surf plage de la Torche

Alors ça, c’est quand même le grand plaisir des vacances, parce qu’à moins d’être un adepte de l’une de ces disciplines, il est rare que l’on pratique en dehors de la saison estivale (il fut tout de même un temps où je faisais de la voile jusqu’en novembre pour reprendre en février après la trêve hivernale). Alors profitons un peu de ce beau temps et de l’abondance d’écoles de surf/de voile sur la côte pour essayer/pratiquer un peu.

Attention tout de même, autant le stand up paddle est assez accessible, autant le surf et la planche à voile sont des sports plus compliqués à appréhender. Je ne peux que te conseiller d’être en forme physiquement le jour où tu y vas. La planche à voile reste un sport assez décourageant au début et dur pour le dos, le surf est compliqué tout simplement par les conditions dans lesquelles on pratique (vagues, courant), sans compter la force musculaire que ça demande, on sort vite lessivé si on n’est pas préparé (bon, après on est pas toujours obligé de faire comme moi et d’enchainer les vagues sans pauses, on peut remonter 5 minutes sur la plage si on est fatigué).

Cette année pour moi, c’était le surf, un peu incontournable sur la cote landaise. Nous avons pris un cours avec l’école de surf des Landes sur la plage de La Piste, et j’ai adoré retrouver les sensations que j’avais pu avoir lors de mon dernier stage il y a trois ans. J’aimerais aussi beaucoup reprendre la planche à voile, et j’irai peut être en louer une près de chez moi sur le mois de septembre, histoire de renouer avec mon premier amour de la glisse.

On fait des balades en kayak

Kerners kayak Sarzeau Morbihan balade

Je vais te le dire directement, la balade en kayak, c’est mon incontournable de l’été. J’adore glisser tranquillement assise sur l’eau, avec des amis ou l’amoureux, et de préférence là où je ne pourrais pas aller autrement que sur une embarcation légère.

Sans compter que le kayak, dès qu’il y a un peu de courant, c’est assez physique et tu sens vite tes bras, tes épaules et tes abdos. Bref, une vraie séance haut du corps qui te laisse des courbatures et un joli bronzage en prime.

Si tu es dans le Golfe du Morbihan, n’hésite pas à prendre une balade avec guide chez Kerners Kayak à Sarzeau. Cela fait deux années de suite que l’on est pas déçus des sorties avec eux. Marie, la monitrice, prend le temps de nous parler de toutes les îles que l’on rencontre, et de nous expliquer mille choses sur la faune, la flore, ou encore la législation du Golfe. Passionnant. Et surtout, le paysage est absolument magnifique (on avait amené une GoPro, veux-tu que j’essaye de faire une petite vidéo ?).

Bref, j’ai tellement tardé pour écrire cet article qu’il est limite hors sujet, mais il t’inspirera peut être si tu pars en septembre, ou encore si tu pars au soleil l’hiver.

Et toi, tu fais quoi pour éviter d’abandonner le sport l’été ou pendant tes vacances ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *