Et puis bonne année

Détails rue St Malo Street Art

Je dois t’avouer que c’est assez étrange de t’écrire un billet de voeux alors que je suis présentement devant mon bol de soupe carotte-gingembre-whatever après être rentrée du taf à 20h30. Pour le côté festif, on verra une autre fois. En plus, on a perdu David Bowie hier, bref, c’est le drame.

Tu dois aussi clairement te dire « ben dis donc, celle-ci, si elle a bien une bonne résolution à prendre, c’est de faire en sorte de plus être à la masse en débarquant 10 jours après tout le monde ». Moi je te réponds que les bonnes résolutions c’est bien pour les gens qui ont arrêté 30 fois de fumer dans leur vie, ou qui se sont mis 12 fois au sport le 2 janvier. Et puis il parait que la bonne année, on a jusque fin janvier pour la souhaiter (il en résulte que je m’y mets généralement à peu près autour du 25, prise par une bouffée de stress).

Bref, je suis donc clairement en avance relativement à mon horloge interne, et j’en profite pour te souhaiter la plus jolie des années, enfin après toutes celles qui suivront (c’est quand même mieux dans ce sens là). Plein de bonheur, de réussites personnelles et professionnelles, plein d’amour et d’amitié, et puis de bons repas, et puis des nuits de 10 h (ah non pardon, ça c’est ce qui m’obsède en ce moment).

2016 c’est joli comme chiffre, je sais pas trop ce que tu penses toi (mais ça vient d’une nana qui considère que naïve est le plus joli mot de la langue française et que c’est vraiment dommage que ça veuille pas dire un truc plus cool, enfin moins pourri), mais moi, j’ai envie de croire que l’année sera aussi belle que le chiffre. Pour l’instant elle commence bien pour moi. J’ai passé un bon réveillon, et puis j’ai découvert plein de choses en seulement 10 jours. Déjà, Star Wars, puisque je fais partie des incultes de la saga, mais pas l’amoureux, donc j’étais un peu obligée, et puis ça me faisait plaisir, en plus. Ensuite, les Alpes, puisque ma boite m’a emmenée en séminaire dans une station de ski, ce qui est à peu près le niveau 24 sur 10 de la frustration, étant donné qu’on y était pour bosser. Mais j’ai trouvé ça tellement magnifique que maintenant je veux aller skier dans les Alpes. Et enfin, j’ai découvert la finance et la cause de la crise de 2008 en allant voir The Big Short, puisque Brad Pitt (pardon). Le film fait très très mal à la tête et il faut pas y aller fatigué, surtout en VO, mais pour les incultes de la finance (décidément, je suis inculte dans beaucoup de choses), il a le mérite de bien expliquer ces histoires de spéculations, de prêts et d’agences de notations (enfin, si on s’accroche bien). Et puis Christian Bale joue merveilleusement bien, comme d’habitude.

Alpes Les Arcs Station ski montagne

Revenons en a 2016. D’habitude, je me fixe une espèce de mini liste d’objectifs en début d’année, mais cette fois-ci, je n’ai pas vraiment eu le temps (je n’ai pas eu le temps est à peu près ma réponse à tout en ce moment). Je me suis contentée de remplir mon challenge Goodreads en me fixant 15 livres à lire (c’est déjà un peu mal parti, si je continue il va falloir les choisir en fonction du nombre de pages), et puis j’ai cet objectif que je me suis fixé il y a deux ans, celui de courir le semi-marathon d’Amsterdam (et ça c’est vraiment très très mal parti, je n’arrive plus à faire de sport depuis que je bosse). Bref, je vais déjà tenter de remplir ces deux objectifs là, pour le reste, on verra bien.

J’ai ce secret espoir que 2016 soit un peu comme le bout du tunnel pour moi, alors j’ai envie de me laisser porter et de voir, de n’avoir aucun plan, de simplement acclimater ma vue à toute cette lumière et puis de saisir les opportunité. Le vent tourne sans vraiment se fixer en ce moment, alors j’adapte ma voilure et mes réglages et je navigue à vue, ça me va bien comme ça. J’ai plein d’envies, il y en a bien une qui se déclarera dans l’année.

J’en viens donc au deuxième but de mon article. En même temps que mes voeux, j’avais envie de te faire faire ta première découverte musicale de l’année. Ça s’appelle Sample Answer et c’est un jeune Dublinois qui commence à monter. J’espère que c’est vraiment une découverte, parce qu’en fait, comme je n’écoute pas la radio, j’ignore totalement si c’est connu ou pas. Moi, je l’ai entendu dans la voiture de l’amoureux, et j’ai eu un tel coup de coeur que je ne peux m’empêcher de le partager. Je te mets mon morceau préféré, qui s’appelle Good Boy, mais il y en a quelques autres qui valent vraiment le coup si tu aimes celui-ci.

Et puis bonne année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *